Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une voix dit : « Proclame ! »

Et je dis : « Que vais-je proclamer ? »

Toute chair est comme l’herbe,

toute sa grâce, comme la fleur des champs :

l’herbe se dessèche et la fleur se fane

quand passe sur elle le souffle du Seigneur.

Oui, le peuple est comme l’herbe :

l’herbe se dessèche et la fleur se fane,

mais la parole de notre Dieu

demeure pour toujours.

Isaïe 40 6-8 (Traduction liturgique de la Bible)

Les premiers beaux jours nous conduisent inévitablement à fréquenter plus assidument le jardin et la nature environnante. Ne vous étonnez donc pas de voir un rythme moins régulier d’articles sur le blogue.

Sur Facebook j’ai entrepris de montrer au fur et à mesure de leur évolution et de leur fleurissement des jardins à thème biblique que j’ai commencé à aménager déjà l’année dernière là où j’habite, dans le piémont des Pyrénées ariégeoises entre Mirepoix et Pamiers. Comme vous n’avez pas tous accès à Facebook, je reprends ici l’essentiel de ce que j’y ai publié depuis début avril.

On trouve l’évocation de nombreux jardins dans la Bible, à commencer par le paradis terrestre au début du livre de la genèse. Plusieurs auteurs se sont intéressés aux plantes et arbres évoqués dans les textes bibliques. Je ne voulais pas particulièrement acclimater des végétaux propres aux pays moyen-orientaux. J’ai cherché par le choix des végétaux, des coloris et des formes à illustrer de manière très libre certains thèmes bibliques.

Ainsi sont nés plusieurs jardins dont on voudra bien excuser le développement des végétaux encore peu important car ils ont été plantés pour une grande majorité cette année ou la précédente :

- Jardin de la Passion

- Jardin de la Résurrection

- Jardin des Paraboles

- Jardin du Cantique des cantiques

Enfin le Jardin des jardins est une évocation de toute la biodiversité végétale voulue par le créateur telle qu’on peut la trouver à proximité.

En vignette : le jardin du Cantique des cantiques en 2014. Pour l'instant, le jardin a été nettoyé et un petit portique en marquant l'entrée a été installé et du chèvrefeuille planté pour s'y accrocher de part et d'autre.

La pluie et le soleil qui se succèdent depuis la mi-avril ont déjà modifié quelque peu la physionomie des jardins !

Lien vers Facebook : https://www.facebook.com/pages/La-Bible-en-ses-jardins/773057349467840?ref=aymt_homepage_panel

Le portique d'entrée dans le jardin du Cantique des cantiques (début avril 2015 !)

Le portique d'entrée dans le jardin du Cantique des cantiques (début avril 2015 !)

Nous habitons dans le piémont pyrénéen de l'Ariège entre Pamiers et Mirepoix et nous avons la chance de bénéficier d'un climat favorable aux deux palmiers. Ils sont comme deux colonnes qui encadrent le jardin du Cantique des cantiques.

(citations avec l'abréviation Ct suivi des numéros de chapitre et de versets)

"Tu es si belle

si douce

Amour

dans jouissance

Cette taille-là ressemble à un palmier

Tes

seins aux grappes

J'ai pensé je monte dans un palmier

J'attrape

ses branches

Tes seins seraient des grappes de vigne

Odeur de ton souffle

comme des pommes

Ton palais très bon vin

(Ct 7, 7-10, Traduction Bible Bayard)

La Bible en ses jardins

Les premières fleurs sont des violettes des bois qui forment des taches que l'on peut retrouver partout dans la nature. La violette est une spécialité de Toulouse, métropole de la région où se trouve ce jardin. Elle symbolise traditionnellement l'amour pudique.

Corbeille d'or ou Alyssum saxatile

"Mon amour est éclatant et vermeil

Remarquable entre dix mille

sa tête est en or

En or fin"

(Ct 5, 10-11)

La Bible en ses jardins

Planté début avril , un "Cœur de Marie" blanc (Dicentra spectabilis alba) appelé aussi "Cœur de Jeannette" ou "Cœur saignant" pour la variété rosée.

"Sur ma couche, la nuit, j'ai cherché

celui que mon cœur aime.

Je l'ai cherché, mais je ne l'ai point trouvé !

Je me lèverai donc, et parcourrai la Ville.

Dans les rues et sur les places,

je chercherai celui que mon cœur aime. ...

Je l'ai cherché mais ne l'ai point trouvé !

Les gardes m'ont rencontrée,

ceux qui font la ronde dans la Ville :

"Avez-vous vu celui que mon cœur aime ?"

(Ct 3, 1-3. Traduction Bible de Jérusalem)

Pêcher en fleurs

"Mon bien-aimé élève la voix,

il me dit :

"viens donc, ma bien-aimée,

ma belle, viens.

Car voilà l'hiver passé,

c'en est fini des pluies, elles ont disparu.

Sur la terre les fleurs se montrent.

la saison vient des gais refrains,

le roucoulement de la tourterelle se fait entendre,

sur notre terre".

(Ct 2, 10-12. traduction Bible de Jérusalem)

Tulipes botaniques (Tulipa humilis)

Tulipes botaniques (Tulipa humilis)

La Bible en ses jardins

Tapis de pâquerettes vivaces (Bellis perennis). Le soir ou par temps humide, les fleurs se referment - on dit qu'elles sont endormies. Par beau temps, elles se tournent souvent vers le soleil.("Fleurs", Ed. Marabout D'Nature, p. 94)

Tulipes jaunes et en-dessous cerisier en fleurs non loin de l'entrée du jardin du Cantique des cantiques
Tulipes jaunes et en-dessous cerisier en fleurs non loin de l'entrée du jardin du Cantique des cantiques

Tulipes jaunes et en-dessous cerisier en fleurs non loin de l'entrée du jardin du Cantique des cantiques

Prunier et forsythia en fleurs, juste avant le jardin de la résurrection et celui de la Passion dont les plantations ont été réalisées.

Le jardin de la Passion

Symboliquement en rouge, couleur liturgique de la Passion avec quelques floraisons :

Tulipes rouges aux calices bien ouverts : le sang du Christ s'offre à la communion des chrétiens dans un calice. En fond le cognassier du Japon (les fleurs précèdent les feuilles)

La Bible en ses jardinsLa Bible en ses jardins

Jardin de la Passion : Grevillea juniperina (grappes de petites fleurs pendantes rouges et feuillage en forme d'aiguilles rappelant les épines de la couronne dont le Christ a été affublé lors de sa passion)

Jardin de la passion

Osmanthus bukwoodii à fleurs blanches et parfumées. Cet arbuste appartenait originellement au jardin de la Résurrection qui a été déplacé un peu plus loin sauf celui-ci par oubli. mais finalement il restera là car dans la Passion il y a en filigrane sa résurrection sans laquelle sa mort n'aurait pas de sens. Jésus lui-même annonçait conjointement sa mort et sa résurrection (évangile de Matthieu 20 18-19)

La Bible en ses jardins
La Bible en ses jardins

Jardin de la Résurrection

"les dames de onze heures" (ornithogalum umbellatum), très belles petites fleurs en forme d'étoile, poussent spontanément sur les talus, en particulier sur celui qui domine le Jardin de la Résurrection. Qui sont ces "dames de onze heures" ? Imaginons les "Saintes femmes" venant au tombeau situé dans un jardin où le corps de Jésus avait été déposé (venues certes un peu plus tôt au lever du soleil !)

La Bible en ses jardins

Entre deux rangs de tulipes blanches à fleurs de pivoines, des écorces d'eucalyptus figurent les bandelettes du linceul qui a servi à ensevelir Jésus, dont le corps ressuscité a disparu du tombeau (l'écorce de l'eucalyptus a pour particularité de se desquamer).

"Quand le sabbat fut passé, Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé achetèrent des aromates pour aller oindre le corps. Et de grand matin, le premier jour de la semaine, elles vont au tombeau, comme le soleil se levait."

(Evangile de Marc, 16, 1-2)

"Mais Pierre, s'étant levé, courut au tombeau et, s'étant penché, il voit les bandelettes seules et il s'en alla chez lui, étonné de ce qui était arrivé.

(Evangile de Luc, 24, 12) (Traductions Bible de Jérusalem)

La Bible en ses jardins
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article